mercredi 21 novembre 2012

À propos le Dynamic Duo


Batman et Robin ne sont pas, selon le dit et l'écrit et les dessins des homosexuels.

Quand il y a eu des gens qui disent que deux homme ou deux femmes "en couple" comme on dit communément ne sont pas un couple mais un duo, il y a biensûr quelque chose à dire pour ça. Sauf que ça évoque le Dynamic Duo.

Il y a pourtant des gens qui les ont voulu utiliser comme symboles pour les si-dits couples homosexuels. Au chagrin bien-sûr de leurs lecteurs innocents.

Posons un cas purement hypothétique. Leur créateur Bob Kane (décédé en 1998, chiffre d'année d'ailleurs divisible par trois) aurait vécu maintenant. Il aurait fait ses premiers dessins et il les aurait scannés comme un web-comic.

Il se serait trouvé à Paris par quelque chance. En tant que pauvre. Il aurait reçu des aides par les gens dont certains sont précisement homosexuels. Et eux ils auraient voulu exploiter le dynamic duo dans le sens connu.

Ils auraient laissé entendre à Mr. Kane que sa série aurait plus de chances de se retrouver sur papier et d'être vendu de manière de nourrir Mr. Kane convenablement, s'ils cédait à leur idée et rendrait le dynamic duo un "duo" dans le sens que la manif contre mariage homo a donné le mot le 18 novembre 2012.

Il aurait été choqué, d'abord par l'idée et ensuite aussi par la lâcheté avec laquelle on laisse entendre une chose qu'on n'ose pas dire.

Quelqu'un lâche le mot que pour ceux qu'il admire (ce n'est pas eux qui parlent, bien-sûr, ils ne veulent pas se faire attraper dans un chantage comme ça), la pauvreté n'est pas une fièreté, mais quelque chose à endurer et ... finalement: un parcours initiatique.

Puisque la phrase "parcours initiatique" me donne envie à vomir, j'ai quitté la queue pour l'association en question ce soir là.

C'était hier, en effet, et j'aurais voulu leur demander s'ils étaient d'accord avec ce monsieur, bien entendu après avoir écrit cet article. Non, je n'ai pas pu finir, l'endroit avec ordi s'est fermé trop tôt.

Bon, si en dernier analyse Bob Kane aurait dû se rendre compte qu'on voulait lui donner tous les tuyaux et lâcher tous les obstacles, si seulement il avait consenti à rendre le dynamic duo un "couple gay" comme on dit (d'accord, c'est abuser le mot couple, mais comme je suis en train de dire, préférer "duo" est un peu grossier envers Batman et Robin), alors je suis sûr qu'il aurait dit non.

Pourquoi ne pas consentir? Ne serait-ce pas mieux en harmonie avec les valeurs de par exemple gratitude et respect des réseaux, des valeurs que Bob Kane en tant que Juif avait plus certainement à ce point que moi comme Chrétien?

Bien, il aurait dit, même lui qui n'était peut-être pas Chrétien, plutôt Sadducée ou quelque chose, que ce qu'il écrit n'est pas en premier ligne une gratitude envers tel bienfaiteur, et encore moins avec un réseaux de bienfaiteurs dont l'agenda n'était pas le sien, c'était un service qu'il rendait aux lecteurs. Et ça passe avant les gratitudes purement personnels. Le bien d'une multitude dépasse quelque part même le bien et très certainement les biens de quelques-uns.

S'ils avaient tellement envie d'une BD avec deux gays, il semble que d'autres ont fait ça pour eux. Quelques séries de Marvel Comics, notemment X-Men (ce qui n'existait même pas quand j'étais un fan des BD américains) leur fournit déjà ce service. Et même plus, pousse déjà le néfaste agenda de "mariage homo". Bob Kane n'aurait pas eu une miette d'excuse devant ses lecteurs à augmenter cette tendance culturelle (ou, si on veut, anticulturelle) et de délaisser ce qu'il faisait.

Dans mon cas, qui à différence de Bob Kane "débutant 2010, dans la rue de Paris" est un cas réel, ce qu'il me semble qu'on me demande est de cesser de m'opposer à certains erreurs, de me rendre compte - comme diront mes adversaires - de ma pétitesse et de m'incliner devant la grandeur des gens auxquels je m'était opposé avec mes écrits.

Mais, moi "aussi" je sens une responsabilité envers les lecteurs.

Hitler, s'il avait consenti à peindre ce qu'il estimait lui-même "entartete Kunst" parce que ses patrons l'aimaient, aurait-il pû faire une carrière comme peintre? Il aurait dû pouvoir la faire sans s'incliner devant les mauvais penchants artistiques de ses binefaiteurs!

Mais on avait décidé de lui donner un "parcours initiatique", aussi en son cas avec la pauvreté. Et par malheur il s'est rendu dans les loges, comme notemment Ostara.

Non, je n'ai pas le goût des gens qui prétendent me faire des parcours initiatiques. Je n'ai pas le goût des loges (Breivik aussi avait eu son "parcour initiatique" avant de devenir le malfaiteur qu'on connait).

Et je n'ai pas le goût des gens qui voudraient à travers tel "parcours initiatique" me rendre sensible à telle ou telle prétendue vérité qu'ils voudraient me proposer.

(en anglais:) First five minutes give a very good summary of modern, rejectable pseudoscience
http://filolohika.blogspot.com/2012/11/first-five-minutes-give-very-good.html


Réplique d'un Bobo qui est Chrétien
http://triv7quadriv.blogspot.com/2012/11/replique-dun-bobo-qui-est-chretien.html


Ils peuvent tant qu'ils veulent se dire que j'aurais besoin d'élargir mes vues à propos maths modernes ou rélations modernes: mais ils n'ont pas le droit de me présenter devant les autres comme quelqu'un auquel il font un parcours initiatique. Si les témoins de J. ou les Mormons avaient essayé de semer autour de moi l'impression que j'étais leur adepte ou que j'étais en train de le devenir, j'aurais juste besoin d'un peu plus de leçons, et moins les autres "me dérangent" plus vite ça marche, alors les-dits Mormons ou T. de J. se retrouveraient très vite derrière les barreaux. Je crois que le nom du délit est "harcèlement sectaire". Mais quand des gens qui prétendent que Galilée aurait prouvé non seulement ses thèse principale, celles pour lesquelles il a été condamné, mais dans le processus la non-fiabilité des sens et des intuitions universelles de la raison y compris morales, il y a quelque défaut chez les responsables qui les empêche d'appercevoir que ça aussi est harcèlement sectaire. Peut-être qu'ils sont dans la même secte, voire la même loge?

Hans-Georg Lundahl
BpI Georges Pompidou
Présentation dans le Temple
de la Bienheureuse Vierge Marie
21-XI-2012

1 commentaire:

Hans-Georg Lundahl a dit…

Quelqu'un lâche le mot que pour ceux qu'il admire (ce n'est pas eux qui parlent, bien-sûr, ils ne veulent pas se faire attraper dans un chantage comme ça), la pauvreté n'est pas une fièreté, mais quelque chose à endurer et ... finalement: un parcours initiatique.

Puisque la phrase "parcours initiatique" me donne envie à vomir, j'ai quitté la queue pour l'association en question ce soir là.

C'était hier, en effet, et j'aurais voulu leur demander s'ils étaient d'accord avec ce monsieur, bien entendu après avoir écrit cet article. Non, je n'ai pas pu finir, l'endroit avec ordi s'est fermé trop tôt.


Dans le vidéo suivant ...

http://www.youtube.com/watch?v=osaNf2LqULE

... Michel Onfray ressemble beaucoup à cet homme là. Moins les lunettes, en cachant la chevelure, avec ce sourire, avec cette voix.

Je ne peux pas jurer que ce n'était pas Michel Onfray qui s'amusait en se déguisant après avoir vu ceci. Sur la question (dans le vidéo) on peut bien dire que je ne sois pas d'accord avec MO. Je ne l'était pas non plus avec cet homme.